Comment envoyer sa position GPS rapidement aux secours ? (Affaire Simon Gautier)

Comment envoyer sa position GPS rapidement aux secours ? (Affaire Simon Gautier)

Simon Gautier, ce jeune français installé en Italie, et retrouvé décédé ce week-end suite à une randonnée qui a mal tourné, a remis sur la table une question centrale autour du positionnement des victimes.

Dans le cas du jeune homme, ce dernier était parvenu, malgré son accident, à appeler les secours avec son téléphone portable. Malheureusement, il semble que ce dernier n’ait pas réussi à envoyer un positionnement précis au moment de l’appel. Les autorités ont dû faire appel à la géolocalisation via les antennes relais, ce qui engendre un périmètre de recherche souvent trop étendu pour intervenir à temps, surtout si la zone est peu habitée.

Sur iOS, il existe un moyen simple de connaitre sa position GPS. Il n’y a pas besoin de réseau de données, il suffit d’ouvrir l’app « Boussole » présente par défaut, et de lire les coordonnées inscrites sur la partie basse :

C’est très pratique, car votre téléphone peut utiliser n’importe quel réseau de n’importe quel opérateur pour appeler les secours vocalement (112), et vous n’avez pas besoin de 3G/4G/5G pour transférer l’information. Le seul impératif est de pouvoir capter le GPS, et donc, d’avoir le ciel en visuel. Il faut aussi pouvoir lancer une app, ce qui n’est pas toujours facile suivant la gravité des blessures.

Voilà pourquoi un système créé en Europe et appelé Advanced Mobile Location (AML) permet justement d’utiliser la puce GPS et les SMS pour envoyer automatiquement vos coordonnées aux secours en cas d’appel. Apple était à la traine face à Android et iOS n’est compatible que depuis 2018 (iOS 11.3). Il faut également que les pays prennent en charge le service (ce qui est assez coûteux), mais il s’agit désormais d’une obligatoire européenne. L’Italie comme la France n’ont pas encore d’AML pleinement actif (des phases de test sont a priori en cours), mais le système devrait être enfin déployée d’ici la fin de l’année. « La France fait partie d’une deuxième phase de développement et je pense qu’elle va mettre en place l’AML d’ici à la fin de l’année. D’autres pays, comme l’Estonie, la Finlande ou la Suède l’ont réalisé sans fonds européens. Aujourd’hui, un tiers des pays européens ont l’AML et un autre tiers est en train d’y travailler. » a déclaré Jérôme Pâris, directeur de l’ONG European Emergency Number Association (EENA) à LaCroix.

via Mac4Ever.com – Actualité https://ift.tt/1wMqzWG

August 19, 2019 at 06:38AM

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *